Tous les investissements méritent réflexion et dans le cas de la Loi Pinel, il est important de vérifier quelques points pour réussir son placement. En effet, ce dispositif permet une réduction d’impôt grâce à des investissements locatifs.

La réduction d’impôt, un calcul à faire

C’est en effet un des premiers calculs à faire : combien va vous rapporter la réduction d’impôt ? Pour cela, il faut se projeter et faire des simulations en fonction de votre situation actuelle mais aussi à venir…

Un changement dans votre situation familiale peut avoir des impacts sur votre feuille d’impôt : la sortie du foyer fiscal de votre enfant peut devenir intéressant pour lui louer le bien, par exemple.

Un projet à long terme

La loi Pinel consiste à investir dans de l’immobilier neuf pour le proposer à la location, dans des zones précises, avec des montants de loyer plafonnés.

La durée de la location évolue entre 6 et 12 ans, avec un taux de réduction de 12 à 21%.
Ce dispositif est à long terme et il dépend de plusieurs critères qu’il faut prendre en compte. Cela nécessite l’intervention d’un professionnel pour ce montage financier et pour définir le financement bancaire mais aussi les conséquences sur vos autres placements.

L’emplacement, l’emplacement, l’emplacement

Quand on demande à un professionnel les 3 conseils pour réussir son investissement immobilier, c’est l’emplacement qui revient de manière systématique.

Des zones sont déterminées pour pouvoir bénéficier de la loi Pinel mais il convient de trouver la bonne localisation à l’intérieur de ces territoires. Le choix d’un promoteur reconnu évite de faire un investissement dans un secteur ne présentant aucun intérêt pour des futurs locataires et pour la revente du bien ensuite.

Faire appel à des professionnels pour cet investissement

La loi Pinel ne doit pas être perçue par l’investisseur comme l’achat d’une résidence principale. Surtout pour le montage financier.

Avec un contexte de taux d’emprunt très bas, l’immobilier d’investissement apparaît comme une solution facile.
Mais cela nécessite aussi de la réflexion sur la durée de l’emprunt par exemple. Si vous empruntez sur une période trop courte, l’imposition sera plus forte car il n’est pas possible de déduire les intérêts.
Autre cas : la construction du bien prend du retard et vous ne pouvez pas louer aux dates prévues. Cela peut avoir des conséquences financières importantes qui sont connues des professionnels de ce genre de produits.

Penser déjà à la location

Pour bénéficier des meilleures conditions pour la location du bien immobilier, il est conseillé de  choisir des professionnels qui prennent en charge la gestion quotidienne.
Choisir les locataires, veiller à la préservation du logement, relancer les paiements des loyers, autant de tâches qui peuvent devenir contraignantes, surtout quand on n’habite pas dans la même ville.
Des spécialistes existent et il faut savoir que l’ensemble des frais et charges sont déductibles des loyers.